Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EDGE OF TOMORROW

La Terre a subi une invasion extraterrestre. Les Mimics ont émergé et ravagé l’Europe, de l’Ukraine à l’Espagne en passant bien sûr par la France. Ces créatures semblent impossibles à contenir, si ce n’est une pseudo-victoire à Verdun grâce aux actions de Rita Vrataski (Emily Blunt) devenue une véritable héroïne et une figure phare des militaires terriens.

Les forces alliées (de composition identique aux alliés de la seconde guerre mondiale), basées en Angleterre, s’apprêtent à débarquer sur les plages de Normandie en une offensive de la dernière chance pour tenter de stopper l’avancée des Mimics.

Le major Bill Cage (Tom Cruise), se retrouve dégradé au rang de simple soldat et envoyé, contre son grès en première ligne de ce débarquement. Il s’y fera tuer en affrontant un Alpha (rares individus de l’essaim mimic) et aussitôt… se réveillera le jour de son incorporation forcée. Très vite, il comprendra qu’il ne s’agit pas de précognition, mais bel et bien d’un retour en arrière lorsqu’il meurt et que ce débarquement est voué à l’échec, un piège tendu par les Mimics.

Les seuls qui croiront ce qu’ils disent sont Rita et le docteur Carter (Noah Taylor). Ils devront alors s’entrainer et mettre au point un plan pour détruire le cerveau de l’essaim Mimic, leur Oméga.

               

Si la bande annonce d’Edge of Tomorrow m’avait fait craindre un pur film d’action, il se dévoile bien au-delà de cela. Certes l’action est présente, mais c’est le scénario d’une science-fiction intelligente et cohérente, qui fait le film (et non l’inverse comme pour Transformers 4).

Mon autre inquiétude était l’acteur Tom Cruise qui incarne généralement des personnages pédants, prétentieux et autosuffisants en héro unique. Cette fois, il commence par incarner un militaire conforme à ce modèle, mais présenté comme antipathique. Très vite Cage est broyé, perdu et doit se battre pour s’améliorer aussi bien physiquement qu’intellectuellement. Sa faiblesse le rend sympathique et l’évolution de Cage met en valeur les aptitudes d’acteur de Tom Cruise que je reconnais volontiers.

                         

Dernier écueil évité par le film : la répétition. Du fait du principe même du film à revivre presque à l’infini les mêmes actes, c’était un risque. Cependant, la difficulté est habilement détournée par des élisions partielles ou totales. La construction du film, nous permet tout à fait de suivre.

Je regretterai simplement que l’équipe auquel Cage est incorporé n’est pas un rôle plus important … pour laisser la vedette à Cage / Vrataski. La conclusion aurait put être aussi moins consensuelle….

    

Edge of Tomorrow est un bon film, renouant avec une fiction intelligente, servie par l’action et les effets spéciaux (les Mimics sont très originaux). Un montage parfait rythmé et évolutif. A Voir.

Tag(s) : #Chronique Cinéma

Partager cet article

Repost 0