Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SPY

Susan Cooper (Melissa McCarthy) est un membre de la CIA, mais pas un agent de terrain, une analyste qui derrière son ordinateur soutient – via son oreillette - le beau et séduisant Bradley Fine (Jude Law), un agent de terrain imminent. Ce jusqu’au jour où il se fait occire par Raina Boyanov (Rose Byrne) qui a repris les affaires maffieuses de son père lui aussi décédé.

                      

Le problème pour la CIA est que cette Raina semble connaître l’identité et le visage de tous les agents classiques de l’agence. C’est l’occasion pour Susan de sortir de l’ombre et de venger Bradley. La voilà partie en mission avec à la console son amie Nancy (Miranda Hart) et en concurrence avec Rick Ford (Jason Statham) qui se voit comme le seul à pouvoir réussir cette mission.

 

Reprenant tous les stéréotypes et les codes du film jamesbondien, le réalisateur Paul Feig les utilise pour en faire deux heures de folies, d’humour et même d’actions.

       

Loin d’être un bras cassé, Susan s’avère un agent de valeur, même si elle a quelques faiblesses. Son bagout va vous surprendre. Jude Law campe parfaitement un agent british au top, sûr de lui. Quant à l’agent Rick Ford, c’est un personnage délirant par sa mythomanie. Rose Byrne incarne une « méchante » sur son 31, plutôt bobo, et décalée. J’apprécie aussi De luca (Boby Cannavale), Italien obsédé à moins que… Quand à Nancy dévouée, mais plutôt cruche, elle vient s’ajouter à ce panel de personnages inattendus et tous plus ou moins loufoques à leur manière.

                             

Associé à ces caractères, le rythme s’impose avec une vraie intrigue d’espionnage truffée de situations rocambolesques et de bons mots. On rit à en pleurer (si ! Si !).

Le seul petit bémol pourrait être des touches de vulgarités limites dans certaines scènes, même si, à la vue de l’ambiance générale du film, elles ne déparent pas. Attention, je ne dis pas que le film est vulgaire, il est juste bon enfant, éloigné d’un humour intello (ouf).

                    

Au final, Spy est un film plaisant et hilarant. À voir pour se lâcher les zygomatiques.

Partager cet article

Repost 0