Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TOUT POUR ETRE HEUREUX

Antoine (Manu Payet) est ancien batteur, producteur de disques… Pas l’élite des producteurs en fait, puiqsu’il n’a jamais rien sorti d’extraordinaire jusqu’à – peut-être – aujourd’hui avec Angélique (Joe Bel) s’il arrive à financer le projet. Il se soucie d’ailleurs plus de sa passion que de sa famille. Il vit en couple avec Alice (Audrey Lamy), avocate. Un couple qui bat clairement de l’aile tant Antoine est nombriliste, voire égoïste. D’ailleurs il ne s’occupe guère de la maison et encore moins de ses deux filles, Léonor (Jaïa Caltagirone) et Eva  (Vanessa Guide). Elles seraient de simples plantes vertes, il ne verrait pas la différence.

Evidemment, le couple va au clash et Antoine en plein surchauffe dans son travail se voit devoir garder ces deux enfants pour deux semaines. Bien entendu, cette proximité obligée va transformer l’égoïste en père…

                           

Comédie romantique réussit, Tout pour être heureux (d’après un roman de Xavier de Moulins) nous fait traverser les déboires d’un couple (sans être gniangnian) et l’humanisation d’un homme.

Les deux adorables jeunes comédiennes sont les candides de l’histoire. Regards et remarques d’enfants. Elles apportent aux adultes l’émotion et une certaine évidence sur la situation.

    

Intéressant de découvrir Manu Payet et Audrey Lamy dans des rôles pour lesquels ont ne les attendaient pas réellement, les cantonnant stupidement à leur facette d’humoriste. Ils sont vrais et touchant de sincérité.

Judith (Aure Atika), sœur d’Antoine, apporte un regard extérieur (qui évoluera) sur la situation, ainsi qu’un dynamisme bienvenu. Autre opinion intéressante est celle de Bebert (Bruno Clairefond), musicos dans le sang avec une certaine amertume envers Antoine avec pour seule complaisance celle de l’amitié.

Ajoutons la magnifique voix de Joe Bel (un album tiré du film existe déjà) qui mérite effectivement d’être produite.

                        

Petit bémol (pour ma part) : j’aurai aimé que le changement d’attitude d’Antoine, ne survienne pas avec les modifications dans son travail, donnant la fausse impression que d’est son éclaircie professionnel qui lui permet de se rapprocher de ses enfants. J’aurai préféré une situation inverse.

 

Un récit de vies presque ordinaires, touchant car réaliste, saupoudré d’humour et joué avec talent. Et une fin adéquate.

TOUT POUR ETRE HEUREUX
Tag(s) : #Chronique Cinéma

Partager cet article

Repost 0