Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PAPA OU MAMAN 2

Vincent Leroy (Laurent Lafitte) et Florence Corrigan (Marina Foïs) sont désormais bel et bien divorcés et ont chacun refait leur vie, lui avec la passive Bénédicte (Sara Giraudeau), elle avec Edouard (Jonathan Cohen) comme Vincent va le découvrir.

 

 

Toutefois et malgré leur séparation de fait, ils vivent dans des pavillons dans la même rue, face à face. Commode ? Pas tant que ça, d’autant qu’il leur reste peut-être quelques traces d’amour l’un pour l’autre. Aussi la jalousie de Vincent envers le trop parfait Edouard va faire des étincelles, mais aucune réconciliation en vue au grand désarroi des trois enfants qui vont décréter que leurs parents doivent se remettre ensemble et chercher à court-circuiter leur nouveau partenaire.

 

 

L’humour est à nouveau au rendez-vous dans ce deuxième opus de Papa ou Maman, en mode folie, voire folie furieuse, par les deux protagonistes principaux, désorientant leurs amis Paul (Michaël Abiteboul) et Virginie (Judith El Zein). J’adore Marina Foïs, encore plus quand elle disjoncte. Cette fois les enfants en prennent moins pour leur grade, ce qui est un peu dommage. Ils sont les « sages » de l’histoire, posément interprétés par Achille Potier (Julien), Anna Lemarchand (Emma) et Alexandre Desrousseaux (Mathias), un jeune acteur à suivre.

 

 

Les situations se succèdent faisant progresser l’histoire et la relation du couple principal qui, une fois encore, imagine des solutions… absurdes. La plupart des séquences nous tirent sourire et rire et même plus. La scène du mariage me paraît un peu trop délirante, même si Vincent et Florence ne sont pas connus pour leur contenance. Mais l’humour ne se niche pas seulement dans les situations ou l’excès, mais aussi dans le texte et les propos souvent décalés des protagonistes.

 

 

A noter, car c'est désormais assez rare, de très beaux plans séquences (même s'ils n'ont peut-être pas été tous filmés ainsi) dont la scène d'introduction.

Mise en scène rythmée, exagération des réactions des personnages et bons mots font de Papa ou Maman 2, un film qui fait du bien aux zygomatiques, même s’il est un peu en dessous du premier (LIEN), tout en restant nettement bon.

PAPA OU MAMAN 2
Tag(s) : #Chronique Cinéma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :