Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BALLERINA

Félicie (Camille Cottin) et Victor (Malik Bentalha) sont deux orphelins, cloîtrés dans un orphelinat en Bretagne qu’ils rêvent de s’enfuir un jour de cet endroit. Mais le rêve majeur de Félicie est de devenir danseuse étoile. Le jour où Victor lui ramène une photo de l’Opéra, l’évasion est décidée.

 

 

Leur escapade les mène à Paris alors que la Tour Eiffel est en construction. Accidentellement séparés, Victor va se rapprocher de sa passion, les inventions, alors que Félicie va découvrir l’Opéra et le soutien d’Odette (Magali Barney), femme de ménage que l’on suppose très vite ancienne danseuse.

 

 

Grâce à une astuce « peu honnête », Félicie se retrouve dans le cours de Mérante (Laurent Maurel) et va devoir faire ses preuves face à des candidates très sérieuses.

 

 

Dessin animé, Made in France (Cocorico) d’une excellente facture. Le rendu des personnages et leur fluidité sont très réussis, mais, plus encore les décors sont merveilleux, un Paris très réalistes, une visite de l’Opéra (le grand hall) juste resplendissant. Donc Top, la barre est haute.

 

 

L’histoire, même s’il s’agit d’une trame presque conventionnelle (orpheline qui réalise son rêve… peut-être) est très bien traitée, avec un bon rythme et quelques personnages secondaires typés, mais pas caricaturaux à l’exception peut-être de la mère de Camille. Toutefois cette mégère pas apprivoisable incarne une grande méchante à la hauteur des vilaines de Disney telle Cruella (le déjanté en moins).

 

 

Deux petits bémols.

Tout d’abord les voix des deux personnages principaux ne m’ont pas paru en adéquation avec le physique des enfants, même si à la longue on s’y fait. Trop mâture selon moi.

L’autre souci est la bande-son, même si elle est très dynamique, le registre classique n’est sans doute pas assez mis en avant (mis à part le Lac des Cygnes) et pourquoi avoir choisi des chansons anglo-saxonnes et non françaises ? Une réponse possible serait pour que le spectateur ne s’attache pas aux textes, mais seulement au rythme et à la danse. Au passage très belle scène irlandaise dans le bar.

 

 

En conclusion, un dessin animé pour toute la famille, très sympa que j’ai enfin réussi à voir (un peu tard).

BALLERINA
Tag(s) : #Chronique Cinéma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :