Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NOCTURAMA

Un groupe de jeunes gens (de 14 à 22 ans ?) d’horizons divers décident de mener une action-choc qui marquera la société. Méthodiques et organisés, ils passent à l’acte avant de se retrouver, la nuit, dans un grand magasin fermé, le temps que les choses se tassent afin de ne pas se retrouver inculpés.

 

 

Sorti en août, Nocturama bénéficie ces jours-ci d’une brève réapparition dans les salles obscures avec le soutien de Télérama. Scénarisé et réalisé par Bertrand Bonello à la longue carrière (L’Apollonide, Yves Saint-Laurent), ce film est plutôt osé dans le contexte actuel de risques terroristes puisque l’on n’est pas loin du sujet, sans trop en dévoiler. Limite dérangeant par l’idée sous-jacente que dans le monde actuel, seul les moyens extrêmes peuvent faire bouger les choses, révolutionner la société et les « ayants droit » qui ont pris la place d’une aristocratie dont les têtes sont, jadis, tombées dans un espoir fou de Liberté, Égalité, Fraternité. Des chimères qui oublient sans aucun doute la nature humaine… Sigh !

 

 

Si comme le dit André (Martin Guyot II) lors d’un flash-back « la civilisation mène à la destruction de la civilisation », le réalisateur choisit tout de même d’oublier la motivation profonde de l’ensemble des protagonistes.  Si deux d’entre eux à science-po, André et Sarah (Laure Valentinelli) semblent avoir des velléités politiques ou plutôt antipolitiques contre une société qui ne rime plus à rien, sans être pour autant des anarchistes, les principes des autres personnages sont plus flous. David (Finnegan Oldfield) suit l’avis de sa copine Sarah, mais sera celui qui doutera le plus. Greg (Vincent Rottiers) et Fred (Robin Goldbronn) sont sans doute là par un ras-le-bol du chômage et d’une société qui ne donne pas sa chance. Rien n’est dit sur les autres.

Personnellement, j’aurai apprécié que les opinions de chacun soient plus claires, mais sans doute le réalisateur a-t-il désiré que le spectateur attribue ses motifs personnels aux personnages.

 

 

Ironiquement, cette jeunesse en légitime révolte contre la société se retrouve au sein d’un temple de la consommation sur laquelle, au final, les protagonistes ne crachent pas, souhaitant eux aussi en profiter comme tout à chacun.

Cette pause dans le magasin est également un moyen de ramener chacun d’entre eux à la réalité de leur acte, de leur situation critique, mais aussi à ce qu’ils sont, des jeunes qui ont envie de vivre, de s’amuser, de rires et d’aimer.

 

 

À noter que la réponse de la société sera sans concession. Doit-on y voir une dénonciation d’un extrémisme ?

 

La scène d’introduction intrigante avec ces jeunes qui se croisent, s’ignorent, mais visiblement se connaissent marchant avec la détermination du but au sein des transports en commun soulève tout d’abord l’intérêt et le questionnement. Toutefois elle pêche par sa longueur qui use notre patience et retarde le véritable début de l’histoire, d’autant qu’elle est presque sans paroles.

 

 

Il ne faut pas non plus trop creuser le scénario quant aux capacités de ce groupe de réaliser ce qu’ils vont entreprendre. D’où tirent-ils leurs moyens ? Idem pour l’intérêt de certaines manœuvres. Pourquoi Sabrina (Manal Issa) prend-elle une chambre d’hôtel ? Mais passons le comment ne constitue ni l’intérêt du film, ni son ressort.

On pourrait s’amuser à décortiquer de nombreuses scènes et leurs messages – je pense en particulier aux mannequins qui renvoient clairement à l’image des différents personnages – mais il faut aussi se laisser parfois porter sans analyser.

 

 

Le casting est volontairement très varié, ainsi que l’origine sociale ou religieuse des protagonistes afin de ne pas stigmatiser un groupe et c’est tant mieux d’autant que cela permet de mettre en scène une palette de jeunes (ou moins jeunes) acteurs talentueux. Outre ceux déjà cités, ajoutons, Hamza Meziani (Yacine) et Jamil McCraven (Mika).
Des personnages auxquels on s'attache.

 

 

Intéressant.

NOCTURAMA
Tag(s) : #Chronique Cinéma

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :