Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAIN MISE SUR JAKOBAR

La Main est une petite équipe d’expert secrète que le sergent Tom Fullman, doit conduire vers une autre planète. Premier écueil, elle ne se présente pas au rendez-vous et il doit aller les chercher dans un bar sombre, sexe et alcool, alors qu’il ne sait pas à quoi ils ressemblent.

Une fois regroupés, ils se retrouvent menacés et doivent fuir, avant de se retrouver dans un complot visant à faire tomber la planète Jakobar dans la Fédération Humanoïde.

 

* * * * *

 

Olivier Deparis nous emporte dans son univers galactique en partant de la base spatiale Tertius.

Si le rôle de base de la Main ne m’a pas paru clair (agents secrets de la Fédération ? mercenaires agissants en freelance ?) et leurs compétences pas assez exhaustives pour les super agents qu’ils sont censés être, la composition de cette équipe de 5 (comme les doigts) réduite à 4 m’a bien plu. Ripley tout d’abord, extraterrestre télépathe à l’apparence on ne peut plus étonnante intrigue (il est bien loin de Sigourney Weaver) tout comme la mutante Laureen qui est clairement la force physique de l’équipe. Tous deux ont les personnalités les plus riches de l’ensemble des personnages. L’antagoniste Fullman / Laureen est bien construite.

L’histoire s’attache très longuement à la fuite de Tertius jusqu’à « l’atterrissage » sur Jakobar (une petite moitié du livre), laissant transparaître une véritable maîtrise de l’auteur quant aux spécificités du vol en atmosphère. Le suspense est réellement présent et on se voit dans le vaisseau tout autant que lors du visionnage d’un film à la Star Wars. Bel exploit par l’écrit.

Du coup, il reste peu de pages pour que le récit s’attache aux habitants de Jakobar, ce que je regrette et à l’explication et la résolution de l’intrigue principale pour laisser place à une nouvelle scène à suspens (nouvelle fuite en vaisseau) ; elle aussi bien conduite.

 

Rythmé, Main mise sur Jakobar opte plus pour un space opera à grand spectacle, tourné vers l'action, traitant plus succinctement l’intrigue, mais n’oublie pas pour autant les personnages.

Très attachant dans lors des scènes de tensions, moins par ailleurs, Main mise sur Jakobar a tout de même réussi à m’emporter dans son rythme.

 

* * * * *

 

Un roman de sciece fiction de Olivier Deparis. (LIEN)

231 pages - 17 €

Editions Rivière Blanche. Collection Blanche N°2085. (LIEN)

MAIN MISE SUR JAKOBAR
Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :