Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CACAO AMER, un roman chocolaté

Maurice, ingénieur agronome, est en Afrique pour gérer une plantation de cacao appartenant au « roi » local. Après quelques mois, il a pris ses marques contrairement à son épouse retournée en France. Lorsqu’un mort survient à la plantation, face à l’incompétence de l’officier de police, Maurice décide d’enquêter, faisant appel à certains de ses amis du club « La Botte ».

 

Si le style littéraire s’avère convenable, je suis un peu déçu par ce « cacao amer » qui n’a pas totalement répondu à mon attente.

D’après les explications de l’auteur Christophe Tembarde, j’espérais une immersion plus profonde dans les traditions africaines et un choc des mentalités et des cultures plus marqué. Si le récit nous y confronte quelque peu, nous sommes plus proches d’un aperçu que d’une plongée dans le cœur africain. Par contre, comme je m’y attendais, j’en ai découvert beaucoup sur la culture du cacao avec des informations didactiques dispersées dans le récit, évitant tout condensé indigeste.

L’intrigue reste légère - nous sommes loin d’un polar sombre. De plus, elle ne dépend ni de la situation ni des spécificités locales. Elle aurait presque pu se localiser en France ou ailleurs. Ce n’aurait pas été un problème en soi, si je ne m’étais pas attendu à autre chose en acquérant ce roman.

Quant à la résolution de l’énigme, elle tient un peu trop du coup de chance ou du hasard à mon goût, même si je dois reconnaître que cela arrive souvent dans les enquêtes – le coup de pouce indispensable. Cela réduit d’autant le rôle de Maurice.

 

Un léger dépaysement, quelques personnages iconoclastes chez les locaux comme chez les Européens et une intrigue voguant sur l’air du temps font tout de même de Cacao amer un roman sympa.

Aux éditions Quae.

CACAO AMER, un roman chocolaté
Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :