Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MANUEL DU SAVOIR VIVRE, du pendulaire Desproges.

Le titre intégral de ces textes desprogiens est « Manuel de savoir-vivre à l’usage des rustres et des malpolis ». Tout de suite, l’illustre Pierre Desproges annonçait la couleur, il s’attaque bien là aux imbéciles de toutes espèces et catégories. Son humour grinçant est d’un cynique sans pareil. Sa méchanceté n’est là que pour dénoncer et pointer du doigt les véritables haineux, les véritables intransigeants.

Bien entendu, il ne faut certainement pas prendre son humour au premier degré, ce qui ferait de lui et de ces textes en premier lieu un misogyne irrévérencieux, un hargneux qui n’aime personne, voire même un infâme raciste. Bref tout le contraire de ce qu’il était.

Ils taclaient l’armée et en particulier une hiérarchie aveugle ou ceux qui prônait à l’époque une bonne guerre pour mettre de l’ordre dans tout cela, les discriminations de tout crin (sexistes, ethniques, sociales évidement et même de clochers). Il n’oubliait pas les cons, du jeune au vieux en passant par pas mal de variantes, sachant qu’à un moment ou à un autre nous avons été ou sommes parfois tous cons. Que le con qui ne l’a jamais été me jette donc la première Pierre… Desproges !

Les textes sont donc décapants, aptes à nous insurger contre ces propos (au premier degré) donc à nous faire réfléchir (au second degré) et bien sûr à nous faire rire… noire bien sûr.

De ces constructions et ses jeux de mots, De Groodt pourrait être un de ces héritiers d’écriture.

 

Un petit livre salvateur.

MANUEL DU SAVOIR VIVRE, du pendulaire Desproges.
Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :