Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UN PEUPLE ET SON ROI, un film avant tout historique.

Une pléiade d’acteurs se retrouvent dans le film de Pierre Schoeller afin d’interpréter des personnages illustres de la révolution ou des inconnus emportés ou moteurs des événements qui mèneront à la République.

 

 

Le film s’appuie en partie sur le parcours chaotique de quelques personnages qui vont se rejoindre. Basile joué par Gaspard Ulliel (qui doit être le fils caché de Christopher Lambert tant il lui ressemble) est un homme sans identité, sans but qui va en trouver un dans les événements. Françoise (Adèle Haenel) mène sa pauvre vie, mais elle est l’une de celles qui portera la parole des femmes devant les grands hommes.  Enfin, parmi les plus notables, nous avons également l’oncle de la demoiselle, verrier de profession (Olivier Gourmet), soutenant activement la naissance de la République.

 

Françoise et Basile
Françoise et Basile

 

Le film confronte donc ces gens ordinaires à la période qui va de la chute de la Bastille (1789) à la chute de la tête du Roi Louis XI dans la panière de la guillotine en 1892 (j’espère n’avoir spoiler personne !). Un regard du peuple au sein de cette tourmente alors que les acteurs connus décident du destin de la France tel Robespierre (Louis Garrel), Marat magnifiquement interprété par Denis Lavant et bien d’autres.

 

Marat à la tribune

 

Quant au Roi Louis XVI (Laurent Lafitte), paradoxalement aimé par une partie du peuple, il vogue au-delà des événements, subissant plus les troubles que les contrôlant, à l’exception de sa fuite à Varennes et de son appel aux troupes étrangères pour mater la révolte qui se terminera par un fiasco. Laurent Lafitte incarne un Roi très passif et résigné derrière une allure qui se veut aristocrate et fière qui s’écaillera quelques secondes avant de se faire rétrécir.

 

Le Roi Louis XVI

 

Si le film tente d’aviver son scénario par la petite histoire de quelques gens au sein de la Grande Histoire, il n’en reste pas moins bien plus un film historique qu’un récit trépidant ou charger d’émotions des protagonistes « principaux ». Il manque donc d’allant et on ne s’attache guère au trio susnommé. Par contre, il est fort intéressant quant à sa remise en mémoire des événements de l’époque, même si du coup, l’Histoire aurait mérité plus de détails. Un film utile aux collégiens qui travaillent sur cette époque.

 

A voir, surtout pour les passionnés d’Histoire.

A noter la présence étonnante de Stéphane De Groodt en curée...

UN PEUPLE ET SON ROI, un film avant tout historique.
Tag(s) : #Chronique Cinéma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :