Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CIVILISATIONS DISPARUES, une anthologie mitigée.

Cette anthologie parue en 2017 aux éditions Luciférines contient 11 textes sur « les civilisations disparues ». Chaque texte est judicieusement ajouté de quelques pages sur quelques caractéristiques du peuple en question.

 

Les nouvelles sont de qualités homogènes et il n’y a rien à redire sur les écritures des différents auteurs qui ont été retenus pour être incorporés à ce recueil. De la même façon et à mon goût, une partie des textes a le même défaut : favoriser le contexte historique de la civilisation traitée à l’encontre de l’histoire. Un choix indirectement impliqué par le thème qui s’il se veut didactique et instructif nuit à l’ambiance et à la dynamique des récits. De même, on retrouve d’une nouvelle à l’autre, la répétition de certains thèmes comme le choc de temporalité ; peut-être aurait-il été bon de séparer ces récits par d’autres pour éviter un sentiment de répétition.

 

Bref aperçu des textes :

Si je savais… Andréa Deslacs (Égyptiens) : introduit l’anthologie et échappe à ma remarque introductive. Si l’on devine presque de suite le souci du narrateur, la chute est aussi inattendue que brutale.

Erin Aaron Judas (Gaulois) : Parfois elliptique, mais un texte intéressant qui oppose deux cultures et au-delà la modernité à la tradition.

Les Pourrisseurs Quentin Foureau (Scythes) : Comme quoi être pilleurs de sites archéologiques peut s’avérer dangereux. Pas mal, sans être suffisamment prenant.

Bärenhaftigkeit Barbara Cordier (vikings) : Une histoire contemporaine qui, pour le coup, nous plonge que très peu dans la civilisation viking, mais qui a le mérite d’une présentation par témoignages originale.

Mamie Wata Pierre Brulhet (Afrique) : inspirée d’une légende, nous ressentons bien ici une culture ancienne attachée à une mythologie très spécifique. Un texte réussi qui parle aussi de la différence.

La voix des Moaï Victor Fleury (Île de Pâques) : La chronologie des croyances des Haumaka et la disparition de leur civilisation revue à l’aune de l’imagination de l’auteur et de la vanité d’un homme. Une nouvelle à la fois intéressante, surprenante, riches de rebondissements.

Le sacrifié d’El Plomo Jeanne Sélène (Incas) : Nouvelle spectrale qui introduit le passé le plus sombre des Incas dans le présent d’un étudiant. Idée séduisante, mais il m’a manqué un petit quelque chose.

Entre deux visages Mathieu Rivero (Étrusques) : Là aussi, passé et présent s’entrechoquent. Un récit desservit par sa brièveté, même s’il garde une certaine efficacité.

Les feux de Beltaines Floriane Soulas (« Irlande ») : Un peu déçu par ce texte, même s’il contient de bonnes choses. Sans doute que, vu la civilisation, je m’attendais à plus. Néanmoins, le destin de Matthieu et son heurt avec un passé violent ne m’a pas déplu.

L’ascension de Byzance Florent Naud (Byzantins) : Folie ou réincarnation sont les maîtres mots de cette nouvelle qui, si elle manque un peu de punch et une fois encore ramène le passé dans le présent, est plutôt bien trouvée.

Le Bouclier d’Achille Patrick Godard (Nabatéens) : Un récit bien documenté sur une civilisation peu connue. La folie ou la vision divine d’un monarque qui pourraient mener son peuple à la survie ou à la mort.

 

Comme vous pouvez le voir et malgré mes restrictions introductives, le bilan n’est pas négatif et cette anthologie contient de nombreuses bonnes choses. À vous de voir.

CIVILISATIONS DISPARUES, une anthologie mitigée.
Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :