Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SPIDER-MAN : NEW GENERATION, Waouh !

La claque inattendue de l’année, tant ce film d’animation est réussi.

Petit paragraphe d’introduction pour les connaisseurs de l’univers comics Marvel. Cette histoire se situe soit hors continuité, soit chronologiquement avant le « récent » effondrement du Multivers et sa recréation par les Richard puisque vous pourrez apercevoir la mention Terre 616 qui fut la réalité d’origine des aventures Marvel (alors que désormais c’est Terre 1). De même, l’univers de Miles Morales dans lequel l’histoire se déroule n’est pas celui d’Ultimates.

 

 

Petit paragraphe d’introduction pour les néophytes, sachez que ce récit ne se déroule ni dans la réalité des comics Marvel, ni dans celle des films Marvel, mais sur une Terre parallèle.

Ceci étant dit, sur cette Terre, le Spider-Man d’origine (le Peter Parker de cette réalité) se retrouve en grande difficulté à cause du Caïd qui a fait mettre au point une machine apte à briser les frontières entre les différents univers existants. Le jeune Miles Morales va se retrouver à devoir tenter de sauver la situation alors qu’il a été mordu, lui aussi, par une araignée radioactive lui conférant des pouvoirs ; certains similaires, d’autres différents à ceux de Spider-Man.

 

Peter Parker, Gwen Stacy, Miles Morales
Peter Parker, Gwen Stacy, Miles Morales

 

Il va devoir les découvrir, apprendre à les contrôler, mais aussi prendre confiance en lui afin d’être digne de l’héritage des Spider-Men et Women du Multivers. Heureusement, il aura l’aide de certains d’entre eux : Un Peter Parker désabusé en bedonnant, une Spider-Woman (Spider-Gwen) aux mouvements aussi fluides qu’une danseuse, un Spider-Man venant d’un univers en noir et blanc des années 30, Peni Parker et son Spider-bot ou l’incroyable Spider-Cochon !!

 

Spider-Man : New Generation

 

Face à eux, une pléiade de vilains sous l’égide du Caïd : le Bouffon Vert (version ultimates), Tombstone, Le Rodeur, de superbes versions revues et corrigées du Scorpion ou d’Octopus.

 

Comme je le disais, ce film d’animation est juste génial à tous les points de vue.

Le scénario est bien obligé de présenter les origines des héros. Cela est fait rapidement, présenté par chaque personnage, dispatché dans le film et avec l’exploitation amusante d’une redondance altérée des faits. Juste idéal.

Le scénario met l’accent sur Miles et ses difficultés à assumer sa nouvelle condition ou à contrôler ses pouvoirs, sa relation difficile d’ado avec ses parents et meilleure avec son oncle Aaron trop cool, sa passion pour les graphs et ses galères scolaires. Le Spider-Man dépressif est tout aussi intéressant. Il est à la fois mentor et apprenti dans le sens où l’espoir pourrait renaître à travers sa relation avec Miles. Bref, des personnages que l’on aime parce qu’ils sont tout autant des humaines fragiles et faillibles que des héros sachant faire face et se relever après chaque échec – Morale de l’histoire.

 

 

Une Tante May réactive et une Mary Jane incontournable sont également de la partie, ainsi que l’ultime cameo, forcément touchant, de Stan Lee. Un bonus supplémentaire se trouve dans le générique de fin qui peut laisser penser à une suite (heap !)

Ensuite le film est plus que bon, car il mêle ce versant humain à l’action super-héroïque avec les acrobaties combinées de l’ensemble de ces Spider, dont l’élégance de Gwen. Le scénario n’oublie pas les touches d’humour et de bons frissons tant l’adversité est coriace.

 

 

Le film est hyper tonique, soutenu par une bande-son parfaite, réalisée par Daniel Pemberton et surtout par un graphisme hallucinant, innovant, moderne et d’une grande qualité artiste. Chapeau au directeur artistique Dean Gordon et à toute son équipe.

Spider-Man : New Generation est une réussite totale et ultime alors même que j’avais eu des doutes lors de la sortie de la première bande-annonce. À voir absolument pour les amateurs de super-héros et même pour tous ceux qui n’ont pas une crise d’urticaire lorsque l’on dit « super héros ».

 

Miles Morales
SPIDER-MAN : NEW GENERATION, Waouh !
Tag(s) : #Chronique Cinéma, #Marvel
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :