Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HEL'BLAR

Un petit tour aujourd’hui du côté d’une bande dessinée. Hel’Blar est réalisée par les frères Alex et Sergio A. Sierra, l’un au scénario, l’autre aux dessins. Le tout édité en crowdfunding (auquel je regrette de ne pas avoir participé) aux éditions Sandawe.com.

Le premier diptyque (et seule pour le moment) nous raconte le combat de guerriers vikings face à des créatures maléfiques ayant enlevé les enfants du chef du village de Lagarvik. Une course poursuite sur les traces sanglantes d’un être maudit et de ses sbires.

 

Hel'Blar

 

Quelques vilains esprits pourraient sans doute dire que cette BD vogue à la fois sur la mode viking et sur l’effet Marcheurs Blancs et zombis sous la neige. Il est effectivement possible de voir quelques points communs avec ces derniers… quelques, mais sans plus. De toute façon, consciemment ou non, nous nous inspirons tous de divers éléments, seulement, comme tout auteur digne de ce nom, l’auteur Sergio A., nous emmène chez lui, dans sa propre création.

 

Le tome 1 plante le mystère et le tome 2 nous apporte toutes les révélations nécessaires à comprendre l’enchaînement des événements. Ce que j’aime particulièrement ce sont les personnages (une fois encore). S’ils sont nombreux, aucun ne semble vide, chacun a une personnalité et initie l’intérêt du lecteur. Bien sûr le jarl Leif tient le haut de la liste, mais Ulf me passionne malgré son peu de présence, Astrid bien entendu, mais aussi le jeune Ottar et son père. Même Hrein a son intérêt. Au final, Harek, s’il est un leader n’est pas le plus intéressant.

 

Hel'Blar : les personnages

 

Alex, le dessinateur donne à ces personnalités un visage et une allure taillés à la mesure de chacun. Il donne réellement corps à chacun d’entre eux et leur attribut une spécificité. L’ensemble créée un véritable groupe. J’apprécie vraiment son trait qui est à 95% européen et à 5% manga (le visage d’Ottar dans certaines occasions ou la dynamique). Il est précis, détaillé et vif. Sa coloration est toit aussi en adéquation avec l’histoire. Des couleurs qui jouent avec la lumière et les ombres qui caractérisent nettement les Draugar. J’aime aussi la mise en page, en particulier ces plans larges en double page qui colonisent fréquemment le tiers supérieur des pages. Une parfaite maîtrise de la foule.

 

Hel'Blar

 

Bref, une belle découverte que cette BD et ces auteurs, que je vous invite tous à découvrir.
Et je suis impatient de pouvoir lire d'autres histoires, permettant de développer tous les personnages.

 

 

HEL'BLAR
Tag(s) : #BD
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :