Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'HEURE DU CONTE : Un Oiseau de Mauvais Augure.

L'Heure du Conte est un page Facebook où chaque soir à 21h, un auteur vient vous lire une nouvelle, parfois déjà publiée, parfois inédite. La lecture peut s'étendre sur deux séances si le récit le nécessite du fait de sa longueur (une séance dure entre 20 et 30 minutes). Bien entendu, tout cela est gratuit et pour ceux qui ne sont pas disponibles, il y possible de retrouver les lectures sur la page facebook de l'Heure du Conte.

Je me suis déjà prêté au jeu avec 2 nouvelles : Apocalyptique Now (humour, mettant en scène les chevaliers de l'Apocalypse) et Le Théorème de Pythagore (aventure magique dans un monde moderne féerique).

Je récidiverai en vous lisant une nouvelle inédite Un oiseau de Mauvais Augure sur la séance du mardi 5 et du mercredi 6 mai. Cette nouvelle est issue d'un projet de recueil, hommage à Edgar Allan Poe. Projet qui n'a pas été plus loin que celui d'un projet et ma nouvelle est donc resté au placard. 

Retrouvez-moi à 21h les 05 et 06 mai, en direct, sur la page facebook de l'Heure du Conte.

Et pour vous mettre l'eau à la bouche, voici le début de la nouvelle :

 

Je prends la plume, aujourd’hui, dans une nécessité de mémoire alors que chaque détail du drame s’inscrit encore avec une netteté macabre dans mon esprit. Une précision que le temps effacera comme me le rappelle chaque minute le tintement entêtant de l’horloge qui trône dans mon salon ; un battement qui m’est devenu insupportable. J'ai conscience qu’à jamais mes jours comme mes nuits seront hantés par l’effroyable enchaînement de faits et de choix que je n’ai pas su infléchir et qui nous ont conduits au malheur.

 

Je me nomme David Percy, un homme ordinaire, féru de bridge, de théâtre et de soirées mondaines rehaussées de quelques alcools gouleyants. Depuis quelques années, mon partenaire de table était sir William Henry, un aristocrate de l’ambassade d’Angleterre à la mise tirée à quatre épingles et à la fine moustache soignée. De nature plus austère, il n’en demeurait pas moins un compagnon agréable, de bonne compagnie qui savait réfréner mes quelques excès...

(...)

Tag(s) : #Mes autres Textes, #Mon Actualité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :