Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LOUPS ROUGES, T1 : L'Eveil de l'Alpha

Ce roman jeunesse que j’avais envie de découvrir est paru en 2016 et je ne l’ai acquis que fin 2018 pour le lire cette semaine… ouf (P.A.L, je vais te tuer).

 

Perdue au milieu d’une jungle, une école d’apprentis-combattants se retrouve confrontée à la menace d’une mystérieuse horde de loups rouges bloquant, entre autres, le ravitaillement qui vient dont ne sait où. Erika, 17 ans qui n’a pas encore trouvé sa voie, se retrouve très vite en porte à faux avec le directeur Sang-Dragon lorsqu’elle devine un des secrets des Loups Rouges.

 

Ce roman se situe aux frontières de plusieurs genres, ce qui au début peut désorienter le lecteur.

En effet, au départ l’auteure nous oriente sur les personnages et leur école respective : qui est spécialisé à l’arc, aux lames, aux combats acrobatiques, à mains, nues ou à la force. Aucune arme à feu et un complexe laissé dans le flou jusqu’à ce que l’on découvre que sa technologie pourrait correspondre aux années 1980 sur de nombreux points : électricité, néons, organisation, mais ni informatiques, ni téléphones.

Très vite, au-delà de l’histoire, je me suis interrogé sur ce monde qui soulève pas mal de questions : incohérences scénaristiques ou autres choses ? Nous ne savons pas d’où viennent les enfants, adolescents et professeurs qui se trouvent dans cette école ; ni où ils vont ensuite ; encore moins pourquoi ils apprennent à se battre ; il semble même qu’il n’existe rien en dehors de cette école et de la jungle jusqu’à ce que…

Car il n’y a pas d’incohérences, Lucile Dumont, l’auteure connaît son histoire et va distiller quelques indices au fils des pages, et sur la fin nous dévoiler pas mal de choses (peut-être trop) qui très certainement formeront le cœur du tome 2.

Et, comme elle l’indique en quatrième, les nouveaux éléments impliqueront un mélange de genres avec de la magie, mais aussi de la science-fiction. Un tout qui, pour ce qui est de ce tome 1, n’a rien d’indigeste.

 

 

La construction de l’ensemble (en extrapolant au T2) me fait penser à ces séries anglo-saxonnes de la même époque qui ont été adapté au cinéma : je veux parler de Labyrinthe and Co. Des ados isolés de la société, sans souvenirs de leur passé et regroupés en catégorie (ici : armes de spécialités), des adultes dissimulant des vérités (pour le bien de tous ou pas ?), une héroïne secondée par des amis ou alliés (sûrs ?), un vaste secret et un premier tome qui libère le groupe de leur état pour les emmener vers une seconde épreuve. Un schéma que j’ai parfois critiqué, mais dont se sort plutôt bien Lucille Dumont.

 

L’action est très présente sans cannibaliser le livre, l’opposition ados et adultes est bien sûr là avec une Erika téméraire et têtue, mais aussi un Eitan impertinent, car comme je l’ai dit notre héroïne à sa team. La première de celle-ci est l’incontournable meilleure amie, l’archère Sonia, confidente et soutien de tout instant. Ensuite viendra Lucky le gamin admiratif qu’elle doit prendre sous son aile, le petit génie Eitan viendra plus tard. D’autres, plus accessoires, s’ajoutent à ce noyau : Cédric sympa et serviable ou Théo l’éternel amoureux. Évidemment, il y a l’adversaire de toujours : le prétentieux Steeve, de l’école de Puissance aussi bête qu’il est fort.

Arrivant comme un cheveu sur la soupe, on trouve également Shaolan, une sorte de rebelle solitaire qui surgit tardivement sans prévenir, comme un ajout de dernière minute, mais qui, je dois avouer à mes faveurs.

Des personnages très archétypaux qui conviennent très bien à ce type d’ouvrage dirigé au départ vers la jeunesse… enfin peut-être pas aussi jeune que cela non plus : pour collégiens et plus.

 

Un récit rondement mené, un monde qui soulève pas mal de questions, des personnages attachants, un mixte étonnant, voilà de quoi passer un bon moment ; une lecture sans prise de tête et plutôt sympatoche.

 

Loups Rouges est une série en 2 tomes (le deuxième étant paru fin 2018) donc peut-être un T3 fin 2020 ? Elle est publiée aux Editions Psyché et écrite par Lucile Dumont, auteure aussi pour le monde multimédia de Laurent Pendarias : les Aventuriers Intérimaires (dont je vous ai déjà parlé et dont j’espère vous reparler très bientôt).

 

 

LOUPS ROUGES, T1 : L'Eveil de l'Alpha
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :