Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GONELORE  T4 : Nejabeth

Après mon retour à Téméraire, voici une autre série qui revient parmi mes lectures après 6 ans d’absence : Gonelore écrit par le célèbre Pierre Grimbert avec le tome 4 : Nejabeth (paru en 2005 aux éditions Octobre créé par l’auteur).

 

Gonelore Tome 1
Cliquer sur l'image pour ma chronique du tome 1

 

Le monde médiéval de Gonelore baigne dans une frontière derrière laquelle existent d’autres plans où vivent des animaux monstrueux puissants et avides d’humains. Les Arpenteurs, un ordre de guerriers indépendants, luttent contre ces créatures qui parfois passent le voile nous séparant d’eux. Entraînés dès la fin de l’enfance à combattre, ils usent aussi de cristaux qui leur permettent de voir ces monstres, mais aussi de les emprisonner pour s’en servir à nouveau. Dans le tome 3, les adolescents et leurs maîtres, frappés de trahison ont dû faire face à une attaque d’ampleur qui a fait de nombreux morts ainsi que des blessures physiques et morales.

 

Gonelore Tome 3
Cliquer sur l'image pour ma chronique du tome 3

 

Le tome 4 commence donc sur les séquelles de cette bataille avec ses peines, ses doutes et ses reconstructions. Si les regards suspicieux se portent sur Lygwenn, ancien membre des Chiffoniers, grand-mère de JonaLéhandre, ils se tournent encore plus vers Nejabeth. En effet, cette alchimiste qui fut affiliée aux dissidents prônant la suprématie des Arpenteurs sur les États se présente pour rejoindre la confrérie de Mageronce comme si de rien n’était. Alors même que Vargaï, son propre frère, la rejette vivement, la donne change avec l’arrivée des émissaires du royaume de Foraven, propriétaire des terres de Mageronce, parmi lesquels le jeune prince Erix désirant de se joindre aux étudiants arpenteurs.

Jeux de pouvoir, rivalités exacerbées d’étudiants et nouvelles intrigues qui pourraient entraîner Rajaniel et Nobiane bien loin ou menacer le secret de Gesse s’entremêlent à des menaces bien plus dangereuses venues d’au-delà du voile, mais aussi de la Mageronce elle-même.

 

Gonelore Tome 2
Cliquer sur l'image pour ma chronique du tome 2

 

Un tome bien exploité par Pierre Grimbert au sein de cette série qui met de plus en plus en avant les adultes, même si les jeunes ados ne sont pas en reste. Si le titre peut être considéré « jeunesse », il ne se limite pas à cette étiquette et les adultes pourront y trouver aussi plaisir dans une histoire plus complexe qu’il n’y paraît.

Le point fort est justement ces différentes histoires qui se développent de page en page et la diversité des personnages souvent teintés de gris qui se croisent et se confrontent dans un mouvement inexorable vers une ou plusieurs catastrophes qui perlent peu à peu du récit. Un rythme bien mené donc et des protagonistes attachants.

Le point faible est peut-être cette ambivalence d’âge, même si les jeunes lecteurs pourront voir dans les adultes des figures professorales / parentales ou des incarnations de l’autorité aveuglée des adultes sur des ados potentiellement plus clairvoyants et plus à même de confronter la menace en brisant quelques règles.

Un quatrième suffisamment passionnant en tout cas pour que le cinquième rejoigne ma liste à acquérir et que je vous conseille cette lecture fluide et rapide.

 

Gonelore Tome 5

 

GONELORE  T4 : Nejabeth
Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :