Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DON'T LOOK UP : DENI COSMIQUE, humour mais pas que...

Je voulais terminer l’année sur un roman écrit par une de mes auteures favorites, Aurélie Wellenstein : La Mort du Temps… et puis faute de temps… un peu trop tard et entre-temps j’ai vu Don’t look up : Déni Cosmique qui aurait très bien pu aussi terminer l’année… mais la fin (d’année) est arrivée trop vite, donc après mes vœux de début d’année et ma première pensée absurde, voici le film et suivra très vite le roman, puis quelques retours sur mes oubliés dans l’an dernier.

 

Don't look up Dicaprio & Lawrence

 

Le passage en fin d’année du fameux « cas contact » ayant bouleversé nos projets familiaux des derniers jours 2021, faute d’amis et de resto le 30, ce fut soirée improvisée télé avec une belle pléiade d’excellents acteurs : Leonardo Dicaprio, Jennifer Lawrence, Meryl Streep ou Cate Blanchett pour les rôles principaux, mais aussi Mark Isherwell dans un rôle perché ou Timothée Chalamet dont je reparlerai pour Dune.

 

Don't loo up Meryl Streep

 

Don’t look up : Déni cosmique diffusé sur Netflix est un film étonnant à l’humour omniprésent, à la limite de l’absurde. L’histoire en est la suivante : deux astronomes découvrent par hasard une comète de 9 km de diamètre dont la trajectoire la mènera à s’écraser sur la Terre dans un peu plus de 6 mois… Destruction totale de toute vie sur notre planète garantie. Ils leur restent à convaincre la présidente des États-Unis de prendre la menace au sérieux et de tenter d’y parer, mais Janie Orlean s’intéresse plus à sa réélection.

 

Mark Isherwell dans Don't loo up

 

Le décalage entre la menace et le peu de cas qu’en fait la volubile présidente ou les présentateurs Brie Evantee et Jack Bremmer (Tyler Perry) génère une partie de l’humour portée aussi par des personnages aux traits volontairement exagérés et caricaturaux.

 

Justement, derrière sa légèreté apparente et le bon moment que nous fait passer cette histoire, derrière ces caricatures, le film avance les pions d’une satire d’un pan de notre société : de notre attachement inepte à nos portables aux comportements des médias ou des politiques, en passant par la futilité de la gloire. Bien entendu n’oublions pas le parallèle inévitable que l’on peut faire entre cette comète et la catastrophe écologique qui nous menace et que nombreux prennent par-dessus la jambe.

 

Chalamet & Lawrence

 

S’il y a une phrase que l’on peut retenir du film c’est : « et pourtant nous avions tout… »

DON'T LOOK UP : DENI COSMIQUE, humour mais pas que...
Tag(s) : #Chronique Cinéma, #Netflix
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :