Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon retour des IMAGINALES 2022

Mon retour des Imaginales.

Comme vous le savez je tenais le stand des Éditions Kelach, je ne me suis donc accordé que peu (voire pas) de temps pour vagabonder afin de tenter de présenter les publications des auteurs absents. J’avais la Geste d’un Tisserand, mais pas vraiment pris le temps de le présenter correctement.

 

 

Bon je vais le relire, il va repasser en correction, Romane va refaire ses deux illustrations intérieures (au côté de celles de Jean-Luc Marcastel et réintégrer pour de bon Kelach. Mes Aventuriers de Valloire vont faire de même d’ailleurs et dans le tome 7 qui sera un recueil de nouvelles sur les personnages secondaires, il y aura un kaléidoscope, je l’ai promis à une de nos visiteuses. Bref, suivez mon actualité…

 

Equipe de Kelach

 

Pour en revenir aux Imaginales : super chouette, du Soleil et une ambiance de fou au stand (et en dehors, le tout sans alcool). Ravi de retrouver tous mes amis de la grande famille Kelach. Que de bons moments ! Quel boost ! Encore plus envie de trouver le temps d’écrire ! (J’ai quand même quelques romans et de nombreuses idées sous le coude).

 

Petit cosplay passant devant les Lutins.

Heureux également de recroiser des potes d’anthologies tels Aaron ou Philippe-Aurèle pour ne citer qu’eux, mais aussi la désormais dénommée Jenna que j'ai connu à ses tous débuts et qui a désormais sa propre ME.

Bref super, et évidemment mon portefeuille à quelque peu souffert d’achats livres, soit une PAL de 51 livres / 21 BD / 10 albums comics… ouch !

 

Vous retrouvez en haut 3 parutions d'auteurs Kelach chez d'autres éditeurs :
Minuit (Angélica Brise Contre les Dragons chez Kelach), Christophe Guillemain (dont ce roman pour adultes est un spin off du tout public la Marche de l'Enfant-Saule chez Kelach) et Aurélie Genêt (dont une nouvelle se trouve au sein de Demain : Nos libertés, toujours chez Kelach).
Sur la ligne du dessous :
L'incontournable (en tout cas cette année) anthologie du salon sur le thème de l'Afrofuturisme qui serait un genre en soi et une manière de mettre aussi en avant des auteurs d'origine africaine sur des sujets pouvant les toucher comme des univers alternatifs où l'esclavage n'aurait pas eu lieu. Une manière de dénoncer. Maintenant faut-il - hélas - un genre spécifique  même en 2022 (le débat est ouvert) ?
les machines ne saignent pas regroupe les 3 premiers tomes précédemment parus sous le titre Project Viper (en auto-édition). Ils sont ici retravaillés et ajoutés du quatrième tome, à noter que l'autrice a aussi modifier son nom de plume (mais pourquoi ?) pour Jane Preston-Penley (les noms américains seraient-ils plus vendeur que les Martin ?)
Et Le naufrage du Titan, livre catastrophe dont le thème m'inspirait puisqu'il reprend le naufrage de grands navires mais dans l'espace par Philippe-Aurèle Leroux.

 

Durant cette épopée Imaginales, j'ai aussi découvert les œufs pochés au sein d'une casserole pleines de courgettes... Et c'est bon en plus !

 

Bref, échanges, amitiés, rigolades compensent largement la fatigue des 4 jours et j'y reviendrai donc.

Vous pouvez aussi trouver mon retour pour les éditions Kelach sur leur blog (dès le 28) : ICI

Tag(s) : #Editions Kelach, #Mes Livres, #Mon Actualité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :