Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DEMAIN EST... AUJOURD'HUI ? une antho d'anticipation.

Voilà un achat imprévu, presque fortuit. Alors que, pour mon travail, j’allais récupérer du matériel informatique à la FNAC, je tombe sur une autrice en dédicace. J’aperçois de loin la couverture de son livre (visiblement un microorganisme des fonds marins) sans même voir le titre. Je passe et repasse, comme toujours j’estime ne pas avoir beaucoup de temps (je dois avoir des trucs à faire pour les Éditions Kelach) et puis ma solidarité d’auteur qui a fait aussi des dédicaces en magasin me titille et je vais donc parler de son livre à Sophie Fedy sans vraiment avoir l’intention de transformer cela en achat au vu de ma PAL conséquente.

 

Bonne surprise, il ne s’agit pas d’une œuvre réaliste et encore moins d’un de ces polars locaux qui pullulent, mais d’anticipation, un recueil de nouvelles écrites au fils du temps. Sophie Fedy fait partie des Encres Mêlées, un collectif d’écrivains du Val d’Oise en association loi 1901 qui édite et distribue ses auteurs. Une similitude que nous partageons chez Kelach.

Nous discutons un peu de son écriture, de ses nouvelles et après avoir lu quelques passages je repars avec son livre et une dédicace bien sûr.

 

Nouvelle bonne surprise à la lecture, le style est d’une qualité appréciable et les nouvelles sont majoritairement bonnes, même si comme toujours dans une anthologie, certaines sont, pour mon goût personnel, un peu moins bonnes ou moins passionnantes. L’ensemble se tient et je ne regrette en rien cette acquisition spontanée.

 

13 nouvelles parfois très courtes se répartissent donc en quatre parties : Us et coutume, Ça chauffe, Toujours plus loin et Au quotidien.

En 3 pages, Mort sur catalogue joue sur l’humour noir alors que la nouvelle suivante bien plus longue Cerveaux en stock décline les conséquences désastreuses d’une greffe du cerveau.

La deuxième partie nous parle écologie avec intelligence et inquiétude et contient l’une de mes nouvelles préférées du recueil : Passeport pour la Mer Rouge. Cette dystopie part du principe que nous avons rejeté brutalement l’utilisation du nucléaire et analyse les conséquences d’un tel acte sur la pollution. Elle inverse aussi le paradigme de la migration Sud / Nord et met les Européens à la place des migrants ou des futurs migrants écologiques.

Condamné à Vivre (troisième partie) nous compte la course contre la montre d‘un immortel soldat pour mettre fin à sa vie. « Et si l’Enfer c’était l’immortalité ? »

Si la dernière partie à moins retenue mon attention, Maison Minute m’a fait sourire en me rappelant les affres de la construction, tout comme Pourquoi j’ai pucé mon mari… qui signe une revendication – revanche féministe.

 

Une lecture bien sympa que je vous invite donc à découvrir aux Éditions les Encres Mêlées.

DEMAIN EST... AUJOURD'HUI ? une antho d'anticipation.
Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :