Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les LOUPS CHANTANTS, une course effrénée.

Les loups chantants d’Aurélie Wellenstein sont parus 2016, mais je n’avais pas eu l’occasion de le lire jusqu’à récemment.

Ce roman plutôt Young Adult et au-delà, nous plonge dans le Grand Nord, dans un village tétanisé au cœur de l’hiver, entouré d’une tempête qui semble être là depuis la nuit des temps. Dans celle-ci rôdent les prédateurs mystiques que sont les Loups chantants, créatures à l’aspect de loups géants aux étranges pouvoirs mentaux. La « fiancée » de Yuri fut victime de leur appel et elle a disparu à jamais dans la tempête. Quand sa sœur Kira est atteinte d’un mal qui recouvre peu à peu les personnes de glace jusqu’à la mort, Yuri décide de se battre jusqu’au bout pour la sauver, alors même qu’il se culpabilise de ne pas avoir pu aider son amie. Exilée par les siens, Kira doit partir dans la tempête et Yuri décide de l’accompagner pour aller jusqu’à la ville pour trouver un remède médical, persuadée par Anastasia, une amie en études d’infirmière, que ce mal n’est pas d’origine mystique. La course contre la montre commence, bientôt traquée par des loups qui appellent Yuri à eux.

 

Les Loups Chantants est un récit sur le mode de l’action, laissant peu souffler les lecteurs et les personnages comme c’est souvent le cas chez A. Wellenstein. Entre froid mordant et harcèlement par les loups, les trois personnages sont en mode survie la majeure partie du livre. Une cavalcade qui n’est pas sans rappeler celle de La mort du temps de la même auteure. Les héros doivent affronter avant tout le terrain, et le climat, mais aussi la peur et les prédateurs quelque soit leur apparence.

Cette haletante aventure n’en est pas moins dénuée d’intérêts sous-jacents. La quête de sens de Yuri s’ancre dans le lien qui nous unit à la nature. Peut-on « être » sans ce rapport ? Par ailleurs, l’auteure évoque la dualité entre la tradition et la modernité à travers l’opposition fictionnelle que fait Anastasia entre la science biologique (génétique) et les croyances ou le mysticisme. Enfin la résilience ou l’acceptation face à une mort apparemment inéluctable est un des autres termes abordés à travers Kira, mais aussi Yuri.

 

Si l’autrice enracine son monde dans notre réalité présente, elle y instille des éléments mystiques (dont la mystérieuse tempête) pouvant laisser croire que cela se passe ailleurs et dans un temps passé. Une subtilité scénaristique que l’on retrouve dans d’autres thrillers fantastiques y compris chez un maître comme Stephen King où l’isolement incongru tatoue le récit d’étrangeté dès le départ. Ce procédé me séduit grandement, mais il peut désorienter quelque peu en particulier sur le premier tiers du récit où on a du mal à se situer.

Dans cette histoire, j’ai retrouvé toute l’originalité des écrits d’Aurélie qui signe la patte de l’écrivaine. Sombre, étrange, aussi désorientant et angoissant qu’une tempête de neige sans visibilité, Les loups chantants appelle aussi à eux les métamorphoses et hybrides qui fascinent tant l’auteure ainsi que de nombreux thèmes qu’elle aime développer.

Peut-être pas le meilleur d’Aurélie Wellenstein, Les loups chantants n’en sont pas moins une belle lecture qui m’a entraîné dans les sillages glacés du Nord et la mélodie des loups.

Et toujours une très belle couverture d’Aurélien Police qui, aux éditions ScriNéo apporte un ensemble aux ouvrages d’Aurélie Wellenstein.

Les LOUPS CHANTANTS, une course effrénée.

A noter la prochaine sortie du nouveau roman d'Aurélie Wellenstein : L'épée, la Famine et La peste (T1), toujours chez Scrinéo fin septembre.
 

 

Et avant cela (1 septembre), de N. Prétôt aux Editions Kelach, découvrez Mission Eurami, un roman de SF pour les ados et les young adult (mais qui peut aussi séduire leurs ainés) qui nous entraîne sur les pas de Jean, alors que les survivants de la Terre doivent évacuer Mars menacée vers un nouvel exode. 

 

Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :