Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AMSTERDAM, original.

Voici un film au très beau casting et, qui plus est, l’ensemble des acteurs fait le job, campant avec efficacité leur personnage respectif. Christian Bale est, comme souvent, bluffant. Margot Robbie illumine le film en insufflant la liberté portée par son personnage de Valérie. Dans un rôle plus sobre, John David Washington complète un trio gagnant.

 

 

Difficile de présenter le film sans trop en dire. Nous sommes après la Première Guerre Mondiale ; Burt, Harold et Valérie s’y sont connus dans des circonstances forcément dramatiques qui ont laissé des séquelles. Et une virée à Amsterdam à consolider leur amitié. Aujourd’hui, les deux hommes soutiennent les anciens combattants. Lorsqu’un ancien officier réputé meurt dans des circonstances étranges, la femme de celui-ci demande leur aide pour prouver qu’il s’agit d’un meurtre. En acceptant de l’aider, les deux hommes ne pensaient pas tomber sur une affaire qui dépasse les limites de leur pays.

Inspiré de l’affaire réelle « the Business Plot », le scénario y infuse des personnages fictifs qui en deviennent les protagonistes principaux.

 

 

Si la première partie n’est pas inintéressante, le film ne décolle vraiment que lorsque les éléments apportés sont suffisants pour que l’on commence à soupçonner la véritable intrigue derrière la mort de l’officier, même si les explications viendront plus tard. Je n’ai donc été happé dans l’histoire qu’après une bonne grosse moitié du film.

Outre l’histoire et l’Histoire en elles-mêmes, Amsterdam présente un intérêt par la mise en scène de David O. Russel, mais aussi les costumes et décors qui participent à l’ambiance et à donner un cachet un peu vieille Angleterre au film. L’image et le cadrage renforcent l’importance que donne le scénario aux personnages.

 

 

Malgré une réalisation et un montage inspiré, de bons acteurs et plusieurs intérêts historiques et politiques, il m’a manqué un « je ne sais quoi » dans Amsterdam pour me satisfaire complètement. Le début sans doute et des personnages qui ne m’ont pas totalement parlé sont sûrement la cause de ce ressenti.

AMSTERDAM, original.
Tag(s) : #Chronique Cinéma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :