Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'odyssée de Pi... une épopée qui prend l'Eau.
 
En mal d’idée pour un roman, un jeune écrivain (Rafe Spall) va à la rencontre de Pi (Irrfann Suraj Sharma) indien vivant à Montréal qui va lui conter son histoire.
Pi est né en Inde et a passé son enfance au sein d’un zoo géré par ses parents. Son père tient la raison comme une vertu première alors que Pi cherche sa foi entre l’hindouisme, le catholicisme et l’islamisme.
La situation change, la ville de Pondichéry reprend le terrain et la famille de Pi s’embarque pour le Canada avec les animaux où ils pourront les revendre à bon prix. Parmi ceux-ci, le magnifique tigre dénommé Richard Parker, qui, jadis, à donner une petite leçon de vie à Pi de par la volonté de son père.
Ils croiseront sur le bateau – et c’est loin d’être anecdotique – un cuisinier (l’acteur « franco-russe » Gérard Depardieu) peu aimable et un végétarien sympathique.
Puis, c’est le naufrage, et Pi raconte comment il s’est retrouvé à survivre dans une barque en compagnie d’un zèbre, d’une orang-outang, d’une hyène et de Richard Parker….
 
 
Derrière cette « belle » histoire de survie qui plaira, en particulier, au jeune public (pas en dessous de 8 ans), il y a bien plus : un parcourt initiatique sur la vie et la croyance, la foi, mais aussi la découverte et la maîtrise de l’animal tapis au fond de nous, cette bête de rage et de haine qui peut jaillir du tréfonds de notre âme. En fin de film, il faudra peut-être une explication pour les plus jeunes.
 
Hormis cette double lecture  dévoilée à la fin - sauf si on a eu la clef avant - le film vaut pour la beauté de ses images, ses magnifiques couleurs, et une 3D réussie (plus présente au début du film). A plusieurs reprise, on frôle l’onirique lorsque le scénario veut aborder le divin.
Le tigre (lorsqu’il n’est pas en image de synthèse) est magnifiquement beau.
 
Malgré ces qualités, le scénario d'Ang Lee souffre de quelques longueurs, voir langueurs et le personnage de Pi n’a pas réussit à emporter mon intérêt.
Je suis sorti  déçu de la séance ; cette Odyssée ne tenant pas les promesses de sa bande annonce.
Tag(s) : #Chronique Cinéma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :