Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici un petit poème introduisant le chapitre 25 du Dormeur :

Pixie.jpg

     Tels des enfants des cieux lunaires,

             Nous descendons sur nos ailes d’éphémères.

             En vos jours  nocturnes et noctambules,

             Nos baisers sibyllins vous offrent leurs majuscules.

             En vos rêves si peu éclairés,

             Nos caresses vous sacrifient de douces années.

             En vos cœurs abandonnés,

             Nos danses effrénées plantent des chimères acérées.

             En vos nuits drapées de tulles,

             Nos litigieux émois s’inscrivent en minuscules.

             Tels des parents des empyrés planétaires

             Vos fantasmes nourrissent nos êtres précaires.


 Auteur Edaïque Inconnu.
Traduction imparfaite par P. Germain

Tag(s) : #Le Cycle de l'Eveil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :