Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Jack Sparrow est de retour. Pour notre bonheur ?

 

Pirates des Caraïbes, la Fontaine de Jouvence Affiche

 

L’histoire :

 

            Comme à l’accoutumé, Jack Sparrow (Johnny Deep) est un capitaine pirate sans navire. A Londres pour sauver Gibbs (Kevin McNally) de la pendaison, il va retrouver de vieilles connaissances dont Barbossa (Geoffrey Rush) et une ancienne petite amie Angélica (Pénélope Cruzz).

 

Barbossa et Gibbs

 

            D’actions en rencontres, Jack va se retrouver enrôler de force sur le magnifique et menaçant Queen Anne’s Revenge, le bateau du terrible pirate Barbe Noir (Ian McShane). Tout comme les forces espagnoles ou celles du Roi d’Angleterre, Barbe Noire est à la recherche de la Fontaine de Jouvence et Jack en est une des clefs.

 

Queen anne's revenge

 

 

Mon avis :

 

            Une fois encore ce Pirate des caraïbes navigue entre actions et humour.

            L’aventure est au rendez-vous avec quelques touches de fantastiques avec sirènes mystérieuses, vaudou et bateau maléfique.

            Bref les ingrédients habituels, mais cette fois la mixture est moins réussie.

 Jack Sparrow, Angelica

       

     Johnny Deep reste un Jack Sparrow plutôt convaincant mais avec moins de folie et moins de mimiques. Le trio humoristique qu’il faisait avec les personnages de  Will et Elisabeth est pâlement remplacer par son duo avec Angélica ; personnage qui s’essouffle assez vite dans son jeu « amour vache » avec Jack. Quant à l’amour filiale de la corsaire vis-à-vis de son père, il est poussée jusqu’à l’aveuglement.

  

 

 

Philip Swift, Sam Claflin, Torse nu

          Autre bluette un peu trop « gnan-gnan » c’est celle de Philip Swift (Sam Claflin) ; même son torse nu n’a pas convaincu ma fille (voir article sur Thor, le Film). Peu convaincante.

 

            Quelques élisions scénaristiques un peu trop marquées à mon goût laissant quelques explications dans l’ombre, par exemple :

- d’où Jack sait où trouver la Fontaine de Jouvence ?  Imaginons qu’il est mémorisé la carte ou sa boussole, à moins d’un élément dans le 2 ou le 3 que j’aurais oublié.

- Pourquoi ce Jack imposteur ? Recrutement, piège pour l’attirer ?

Et un petit regret sur le manque de consistance des Espagnols.

 

            Par ailleurs, malgré l’action très présente mais aussi très séquencée selon un rythme très (trop ?) régulier, le film manque de rythme générant au final une impression de longueur.

 

            Pour essayer d’être complet, la 3D est très satisfaisante mais, dans une recherche d’optimiser celle-ci, de nombreux plans « d’ensemble » parsèment le film avec plusieurs personnages les uns derrières les autres. Certes l’effet de profondeur fonctionne mais du coup je trouve que les personnages sont écrasés ce qui leur fait perdre de leur prestance.

           

            Je vous rassure Pirate des Caraïbes 4 reste un film tout à fait convenable et agréable avec de belles scènes comme la tête à tête entre Jack et le Roi Georges II, sa fuite dans Londres, un bateau sublime ou dans un style plus horrifique l’attaque des sirènes (pas avant 9 ou 10 ans).

 

Pirate des Caraïbes, sirènes

            A remarquer que ces sirènes sont à a fois ravissantes et terrifiantes tout comme dans le Cycle de l’Eveil (Livre Premier ou Tome 2).

           

La Fontaine de Jouvence est un opus correct mais la série s’essouffle quelque peu.

A voir en connaissance de cause.

 

Barbe Noire, Ian Mc Shane

 

Tag(s) : #Chronique Cinéma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :