Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE GRAND MECHANT LOUP

                       Ce film tiré du roman de Patrick Huard nous raconte une tranche de vie de trois frères. Leur quotidien apparemment heureux va être mis à mal par l'irruption du Grand Méchant Loup, incarné par la tentation au féminin. Cette remise en question se joue alors que la mère du trio (Marie-Christine Barrault) se retrouve dans le coma.

     Louis (Kad Mera) est un bourgeois rangé, modèle de vertu, opposé à toute infidélité qui peut mener un couple dans le fossé. Satisfait en amour et au lit par son épouse Victoire (Zabou Breitman), il est la conscience exemplaire des autres, vivants dans sa belle demeure de pierre.

     Philippe (Benoit Poelvoorde), travaillant à Versailles, maison écologique de bois, a lui aussi une vie rangée avec Nathalie (Valérie Donzelli) jusqu'au jour où il rencontre Natacha (Charlotte Le bon), jeune femme qui l'amène à sa crise de la quarantaine et à l'infidélité.

     Quant à Henry (Fred Testot) le benjamin isolant son petit pavillon avec de la paille, il est en couple avec la sévère et stricte  policière Patricia (Léa Drucker). Si son couple semble aller, il n'en regarde pas moins en cachette des films X et la voisine....

                      

     Nicolas Charlet et Bruno Lavaine réalisent une comédie gentillette qui se penche tour à tour sur chacun des frères, en commençant par Philippe qui est le personnage le plus développé.

     Outre son infidélité, c'est sa crise de la quarantaine et la remise en question de son parcours de vie qui est mis en avant. Le questionnement assez traditionnel : je suis passé à côté de ma vie, ne faisant pas vraiment ce que je veux et n'en ayant pas assez profité. Un retour aux pulsions adolescentes comme dans le film "Les Gamins" en bien moins déjanté et plus réaliste.

     Le parcours des deux autres frères, le benjamin, puis l'ainé se succède ensuite en recoupant les faits des précédents. Et finalement c'est le personnage d'Henry qui s'avère le plus intéressant, car plus innovant.

 

     Cette comédie tout en étant sympathique n'a rien d'éblouissant et malgré un casting d'humoristes de qualité, elle ne nous fait que sourire de temps à autres. Pas d'éclats de rire. Dommage, car vu les acteurs on pouvait s'attendre à autre chose.

     Finalement la plaisanterie prône certaine vertu à l'infidélité, l'excusant presque, en tout cas la normalisant, faisant de ce film un petit conte à l'allure immorale.

 

     Pas vraiment raté, pas vraiment réussi, le Grand Méchant Loup déroule simplement trois histoires et manque un peu de punch, même si le jeu des acteurs est correct.

Tag(s) : #Chronique Cinéma

Partager cet article

Repost 0