Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

9  MOIS FERME

Ce film confirme qu’Albert Dupontel est un grand malade aussi bien en tant qu’acteur que scénariste. Notons qu’il est aussi le réalisateur de ce film dans lequel il s’est donné un rôle lui correspondant, un personnage limité, mais non dénoué d’une certaine sensibilité.

 

Ariane Felder (Sandrine Kiberlain)  est une juge qui ne vit que pour son travail, sans aucune vie privée et qui devrait obtenir un avancement plus qu’honorifique. Mais sa vie va dérailler le soir du 31 décembre 2012 durant lequel elle accepte de se joindre à la fête de ses confrères et de boire quelques coupes de champagne la mettant dans un état second.

Ce n’est que 6 mois plus tard qu’elle réalise qu’elle est enceinte (dénie de grossesse) et bien pire, le père est très probablement Bob (Albert Dupontel). Or celui-ci, cambrioleur de métier est accusé d’une agression barbare sur la personne d’un vieil homme.

      

Si c’est la confrontation entre les deux qui mène l’histoire, l’humour est plutôt à chercher dans les personnages eux-mêmes, leurs réactions et tempéraments, ajoutés de quelques scènes croustillantes et absurdes comme les hypothèses faites par Bob sur l’agression de la victime.

Notons l’excellente prestation de Nicolas Marié dans le rôle de Maître Trolos, avocat bègue et peu performant dont la plaidoirie est un moment d’anthologie.

 Et les brèves apparitions hilarantes de Jean Dujardin en traducteur en langue des signes.

Un film décalé qui ne se prive pas d’une touche d’humour noir. Loufoque et absurde, il se déguste sans scrupules, même si la patte Dupontel ne plaira sans doute pas à tout le monde.

 

Attention quelques scènes un peu sanglantes (même si elles sont caricaturales)  déconseillent ce film aux moins de 12 ans. 

Tag(s) : #Chronique Cinéma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :