Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVENGERS 2 : L'ère d'Ultron.

Les Avengers sont de retour pour « l’ère d’Ultron ». Suite à la dissolution du SHIELD dirigé alors par Nick Fury (l’excellent Samuel L. Jackson) survenu après Captain América 2, l’équipe a pris son indépendance grâce au financement d’ Tony Stark alias Iron-Man (Robert Downey Jr.). Sous la tutelle de Steve Rogers / Captain America (Chris Evans) et l’aide de Maria Hill (Cobie Smulders) ils sont plus soudés et il est sous-entendu qu’ils ont vécu quelques autres aventures leur permettant d’affiner leur cohésion, en particulier au combat.

                              

Après une séquence introductive (combats et actions) qui sera en lien avec la suite, le film se lance dans le sujet Ultron. Tony Stark décide d’optimiser la défense de la planète en créant une Intelligence Artificielle plus performante que Jarvis. L’expérience déraille bien vite et Ultron (voix VO de James Spader) naît. Cet I.A puissant et jusqu’au-boutiste décide en effet de renforcer l’humanité. Cependant son programme passe par l’extermination de celle-ci.

La lutte contre Ultron est engagée avec plusieurs rencontres avant l’affrontement magistral qui clôture le film.

                           

Passons en revue le film en évitant de spoiler.

Côté effets spéciaux, ils sont à la hauteur, comme presque toujours à présent. Petit bémol, comme je l’avais fait sur « La Bataille des 5 Armées », je trouve certains déplacements des personnages en image de synthèse saccadés, cela valant pour la séquence introductive du film, je n’ai pas retrouvé le défaut par la suite.

Quant à la 3D, c’est toujours l’éternelle question : est-elle bien utile ?

         

Côté actions et donc aussi pouvoirs, le film commence par une introduction musclée, puis repart sur des bases plus mesurées, suivi d’un bel affrontement entre deux des héros (entraperçu dans la bande-annonce) avant de s’achever par un combat qui monte en puissance avant le final où nos héros font preuve d’un bel esprit d’équipe. Les pouvoirs de l’ensemble des protagonistes sont exploités : Captain America se sert parfaitement de son bouclier, Œil de Faucon / Clint Barton (Jeremy Renner) déploie rapidement une variété de flèches (son carquois semble toujours aussi inépuisable), mais certains trouveront certaines de ses aptitudes classiques (modification de sa densité) de la Vision (Paul Bettany)  peu explicites.

                     

Pour ce qui est des personnages habituels : de nombreuses bonnes choses.

D’une part, selon la tradition marvelienne originelle, le film s’attache lors des rares moments de pauses à l’humanité de ceux-ci, ce qui donne plus de profondeurs aux personnages. Comme il a été montré dans Iron-Man 3, Tony Stark reste très éprouvé par sa découverte de la fragilité de l’humanité face aux forces existantes dans l’univers. Bruce Banner / Hulk (Mark Ruffalo) est plus que jamais torturé par la dangerosité de son alter ego verdâtre. Un voile nous est levé sur le passé poignant de Natasha Romanoff / La Veuve Noire (Scarlett Johansson). Quant à Clint Barton… ! À noter que Chris Evans incarne enfin correctement Captain America avec un véritable charisme et une  réelle capacité de meneur alors que le personnage de Thor (Chris Hemworth) hésite entre l’humour et le sérieux.

        

D’autre part, Avengers 2 n’hésite pas à mettre en scène – même ponctuellement – des personnages vus dans les films affiliés… Je vous laisse la surprise. Quant à la présence d’un contrebandier dont je tairai le nom ici (joué par Andy Serkis), c’est clairement l’introduction à un prochain film qui mettra en scène un personnage attendu.

                                                               

Pour ce qui est des nouveaux personnages que l’on peut voir sur l’affiche et dans les bandes-annonces (ce n’est donc pas un spoil), s’il y a quelques bémols, l’ensemble est positif.

Le premier criminel croisé par l’équipe dans l’introduction, joué par Thomas Kretschmann est nettement en dessous de son équivalent des comics autant par le charisme que par ses capacités.

  

Ultron a mis un peu de temps à me convaincre, sans doute que la mobilité de sa « bouche » y est pour quelque chose, le rendant moins froid que dans les comics. Son origine revue (Hank Pym n’est pas de la partie), si elle généra sans doute les puristes, s’inscrit dans la logique globale des films et elle est donc tout à fait acceptable et intéressante.

                                  

L’origine de Vision s’inscrit, elle aussi, dans la logique du fils rouge qui sous-tend l’ensemble de cette fresque vengeresse ; elle est donc également modifiée. J’attendais ce personnage depuis qu’il est apparu sur l’affiche et les teasers, aussi suis-je un peu déçu, le trouvant trop humain aussi bien par son visage que par son langage. Cependant, il faut considérer que cela provient sans aucun doute d’un des changements majeurs dans sa création.

       

Autres personnages : les jumeaux Maximov, Pietro / Vif Argent (Aaron Taylor-Johnson) et Wanda / La Sorcière Rouge (Elizabeth Olsen) dont l’évolution respecte celle de leurs équivalents de papiers...

... cependant (sauter ce paragraphe si vous ne voulez pas ces 2 micro-spoil) leur origine est différente. Les droits cinématographiques des X-Men n’étant pas chez Walt-Disney, ils font l’impasse sur les mutants depuis le début de l’univers Avengers au cinéma, aussi les Maximof ne sont pas des mutants donc pas les enfants de Magnéto ; leurs pouvoirs trouvent une autre explication dès le début du film pour rester cohérent avec cette version de l’univers Marvel. Plus étonnants, les pouvoirs de la Sorcière Rouge ont été complètement modifiés comme on pouvait s’en douter lors de l’apparition de ce duo lors du générique de fin de Captain América 2. Ils n’ont rien à voir avec ses pouvoirs Hex sur la manipulation des probabilités.

Un peu déçu sur ce point (que l’on peut voir comme une trahison de l’esprit du personnage d’origine), même si les pouvoirs dont elle fait preuve dans le film servent efficacement le scénario.

           

Justement côté scénario, rien à en redire. Comme je l’ai dit, il mélange habilement les scènes d’actions et les moments d’introspections sur les personnages. Les motivations de ceux-ci sont exposées et certains (un en particulier) gardent une touche de mystères. Il n'oublie pas non plus les désaccords et même affrontements entre héros. 

Peu de vrais rebondissements toutefois, si ce n’est la fin, et je ne parle pas de la traditionnelle séquence du générique qui introduit les futurs films d’Avengers (Le Gant de l’Infini doit se dérouler sur 2 films).

Bien entendu le scénario tient compte des Gemmes de l’Infini qui croisent les différents films y compris les Gardiens de la Galaxie (qui seront peut-être de la partie pour la conclusion attendue). De même aucun des éléments majeurs du film n’apparaît sans avoir été préparé par petites touches en amont de l’histoire, tel l’intérêt des travaux du Docteur Helen Cho (Soo-hyun Kim).

                   

Les puristes et fidèles lecteurs de Marvel depuis des années n’apprécieront peut-être pas les quelques libertés prisent une fois encore avec les personnages, mais il faut considérer que l’univers Marvel cinéma n’est ni l’univers classique Marvel, ni l’univers Ultimate. Pour ma part (en tant que très vieux lecteurs), j’aimerai juste que les versions cinémas ne déteignent pas sur celui des comics… De même, ne vous attendez pas à découvrir à l’écran la saga comics « l’ ère d’Ultron », les deux histoires n’ont rien en commun si ce n’est la présence d’Ultron…

Au passage pour ceux qui espèrent découvrir de nouveaux éléments dans le comics « Avengers, l’ère d’Ultron, prologue au film » ne l’acheter pas, celui-ci est juste une arnaque puisque sous ce titre il s’agit pour l’essentiel de l’adaptation BD du premier film, seules les 16 dernières pages sont un plus…

Au final, Avengers, l’ère d’Ultron est un bon film, agréable et divertissant, même s’il est légèrement en dessous du premier, en particulier du fait de la personnalité du vilain, pas aussi riche et intéressante que l’était Loki.

Tag(s) : #Chronique Cinéma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :