Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition DRAGONLAND

Les dragons c'est un peu mon dada, vous le savez peut-être. Même si aucun d'entre eux n'apparaît dans mes romans, je kiffe ces reptiles dinosauriens sinon pourquoi en aurais-je un de tatouer sur le bras... En fait ce tatouage symbolise avant tout l'imaginaire. Mais trêve de blabla, une expo sur les dragons, je ne pouvais pas rater... La déception n'en a été que plus grande.

Pourtant ça commençait pas mal avec des salles parlant du mythe du dragon à travers le monde. un survol très léger certes, agrémenté de quelques légendes sympas dans l'audio guide. (il y a une version adulte et une enfant). Salles suivies d'un petit cabinet fantastique beaucoup trop réduit.

Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND

Et puis, nous arrivons dans les antres des dragons "grandeur nature" et automatisés. Je reconnais un effort dans la mise en scène, mais il faut bien dire mise à part leurs têtes la plupart font très faux.

 

Dragon asiatique

 

Les écailles ont peu de reliefs, les couleurs rendus kitch par un éclairage trop présent (une pénombre aurait mieux valu), les crinières des orientaux sont des blocs de mousses et les ailles quasi identiques de l'un à l'autre. Le dragon blanc, présenté comme un albinos qui peut apparaître chez n'importe quelle race est particulièrement laid avec son teint uniforme pas même nuancé de gris ou de bleuté pour créer de l'effet.

 

Dragon albinos
Un dragon qui rend mieux en photo qu'en "vrai"

 

Les mouvements n'innovent en rien d'un dragon à l'autre. Même mouvements de cou, de tête, balbutiements des ailes toujours pliées et en mousses (adieu l'effet membrane) et rares mouvements de pattes (une). Quelques respirations du thorax.

Il est dit que les dragons crachent plus souvent de l'eau que du feu, en particulier les gargouilles qui en seraient des variantes. N'aurions-nous pas pu avoir une gargouille fontaine ? Un dragon crachant de l'eau nébulisé ? Voir une fausse flamme ?

 

 

Par ailleurs, nous avons le droit à quelques descriptifs... qui assez souvent ne collent pas avec les animatroniques qu'ils désignent (ni aucun autre d'ailleurs). Se relire c'est quand même un minimum. Telle la Guivre qui n'a ni dard de scorpion, ni gemme incrustée dans le front ou le kyrin qui n'a pas de crinière, sans parler des orientaux qui n'ont pas tous des bois de cerf comme il est dit...

 

Vouivre
Vouivre sans ses attributs

 

Quelques peintures tentent de rattraper le coup à la fin, mais d'un seul artiste (dont j'ai zappé le nom). N'aurait-il pas été possible de dispatché des tableaux de différents créateurs ? Quand à la boutique... Mon épouse n'a pas eu besoin de me mettre des oeillères. (même pas un T-shirt...)

 

Dragon noir

 

Certes il sont grands pour la plupart, mais il aurait été sympa d'en avoir un gigantesque sous lequel passer et un en vol, les ailes déployées...
Et puis hormis les pauvres descriptifs, la cryptozoologie a été oubliée. Plus encore, rien sur les dragons dans la littérature, la BD ou au cinéma si ce n'est un pauvre clin d'oeil à Harry Potter, quelques Disney (ombres chinoises) et à Game of Throne (idem). Si un triste ersatz de Fafnir pose à côté d'un drakkar plus glorieux, pas de Smaug, ni de Fuchur (ou Falcor dans le film)... 

Mushu
Mushu, guide spirituel de Mulan

Bref une expo qui vise les 12 ans et moins malgré un début plus sophistiqué. Très dommage que l'expo ne cherche pas à s'adresser à un public plus large, dont les geeks (dont je fais parti) et amateurs de fantasy (dont je fais aussi parti).

Avant ma note généreuse qui considère que l'expo doit plaire aux enfants, un aperçu des plus beaux spécimens qui n'arrivent quand même pas à sauver l'expo. (La prochaine fois prenez un scénographe qui s'y connait un peu plus).

Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Exposition DRAGONLAND
Tag(s) : #Chronique Spectacles

Partager cet article

Repost 0