Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CYCLE des GARDIENS, aventures en OROBOLAN.

Le Cycle des Gardiens regroupe en un unique tome, quatre romans publiés précédemment : « Le Retour au Source », « L’Apogée des Maspian », « La Deuxième Prophétie » et « Le chant de l’Âme ».

Si chaque histoire est indépendante, elles ont un lien : les tentatives répétées du dieu déchu Krystal pour revenir en Orobolan et la lutte menée par les Gardiens et les Elus de chaque époque pour s’y opposer.

 

Petit retour aux origines…

L’unique a porté au rang de dieux 6 personnes : Tholl le dieu des hommes dragons, Mogdolan la déesse des gnomes, Elénia déesse des Askaris (sorte d’elfes), Polinas le dieu des hommes, Ikan le dieu des enfants de la Lune Bleue (des vampires) et Krystal gardien de l’équilibre. Ce dernier, assoiffé de pouvoir trompera les autres, mais découvert il sera banni dans les enfers ou il deviendra le maître des démons et de leurs séides. Il sera remplacé dans son rôle de dieu par Fenrir.

Toutefois dans sa grande mansuétude l’Unique l’autorise a tenté de revenir tous les deux milles ans pour sa rédemption ; une chance qu’Ikan ne saisira jamais, préférant user de cette opportunité pour tenter de dominer le monde.

 

Le Cycle des Gardiens raconte les 4 tentatives d’Ikan pour revenir et au passage balaye 6000 ans d’histoire du continente central de Kalonbleiz, des premiers hommes sauvages aux deux guerres mondiales.

Nous croiserons les différentes ethnies de ce continent, des peuples perdus, des héros, des démons, des traitres, des amoureux, des soldats, des enfants et des touches de magie. Un univers de fantasy médiéval qui, dans la dernière histoire, passe à l’air moderne. A cette époque, si la magie est affaiblie, elle reste présente d’autant que la poudre n’existe pas en Orobolan et que le monde est dominé par les cartels de l’image.

Des destins tragiques se croisent, mêlant la vie des individus et l’histoire d’un monde.

 

L’écriture nait du conte, art favori de l’auteur Mest Tom, à la fois dense et rapide. Elle ne s’attarde ni en de longues explications, ni en redites. Le récit est direct et avance à grand pas rapides, démontrant la connaissance qu’à de son monde l’auteur. Parfois, le lecteur, plus novice, se perd un peu avant de retomber sur ses pieds.

Chaque histoire foisonne de personnages, puisqu’il faut au moins un élu de chaque peuple ajouté d’un gardien (une lignée qui va d’Erebios à Thomic, tous à la longévité supérieure), sans compter les adversaires et les personnages qui gravitent autour des uns et des autres et éventuellement les divinités.

 

Le Cycle des Gardiens est d’une lecture agréable, riche d’un monde qui se décline par ailleurs sous plusieurs formes :

Des courts contes de Mestr Tom que vous retrouverez sur le site orobolan.fr.

Une BD à venir.

Et des romans à l’initiative du créateur de cet univers qu’est le conteur Mest Tom, qui en a confié l’écriture romancée (et non plus dans le style du conte) à différents auteurs.

Sourtha, pour en savoir plus sur les dieux et le continent du Nord par Richard Mesplède.

Les Terres Promises encore de Richard Mesplèdes.

Lune Bleue pour un public plus adulte s’attarde sur les vampires par Sklaerenn Baron.

       

6 autres romans sont prévus dont 3 en 2015 (sauf retard) et au moins 1 en 2016 exposant d’autres facettes et d’autres continents d’Orobolan.

 

Le monde d’Orbolan >> LIEN <<

Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :