Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TRAGIC CIRCUS,

Cécile Guillot et Mathieu Guibé entrecroisent leurs mots pour nous plonger au cœur d’une tragédie… Avec un tel titre, pouvait-il en aller autrement ?

 

Dans Tragic Circus, les deux auteurs alternent d’un chapitre à l’autre entre deux histoires.

L’une est celle de Catalina qui pour vivre de ses dons de liseuses de Tarot doit se résigner à rejoindre le petit cirque itinérant d’Andréani. Un homme aux pensées lubriques qui tient sous sa coupe une poignée d’artistes plus intrigants les uns que les autres et dont la vedette incontestable est une enfant-funambule.

L’autre est celle d’un violoniste de talent nommé Pierre qui va croiser son âme sœur de cœur et de musique en la personne d’Hortense à la voix enchanteresse. Un duo en devenir si le destin le permet.

Mais le destin emprunte parfois des chemins tortueux et douloureux qui finiront, bien sûr par relier les deux histoires. Mais quand, pourquoi et comment ? Je vous laisse le découvrir, l’attente de cette rencontre est bien entendu un des éléments qui va vous tenir en haleine.

Ce n’est pas le seul, les personnalités attachantes ou dérangeantes participent grandement à l’intérêt de ce roman. On ne devine guère vers où les auteurs veulent conduire leur récit et le plaisir n’en est que plus grand. Mais ce qui est sûr c’est que peu à peu s’installe une chape pesante sur l’histoire. La tragédie est là, transpirant dans chaque passage, attendant son heure pour se refermer sur les protagonistes. Le lecteur n’a nul doute, ça ne finira pas bien, sauf peut-être pour quelques chanceux.

Une atmosphère magnifiquement posée, une double histoire maîtrisée, quelques freaks et un parfum de fantastique m’ont emporté sous le chapiteau du Tragic Circus.

Même s’il date de 2017, à découvrir aux Éditions du Chat Noir.

TRAGIC CIRCUS,
Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :