Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RETOUR A SILENCE.

L’auteur Franck Ferric s’est associé à l’illustrateur Pierre Le Pivain (alias LePixx) pour une nouvelle excursion dans le monde qu’il avait commencé à dépeindre dans « La Loi du Désert » (Ma chronique sur ce livre >> LIEN).

Si les deux romans ont le même univers post-apocalyptique, les deux histoires sont totalement indépendantes et les protagonistes différents, mais c’est avec une réelle envie et un réel plaisir que j’ai retrouvé ce monde, agrémenté  cette fois d’une vingtaine de dessins. Il est d’ailleurs dans la Collection Graffics des Editions du Riez.

 

Alej vit éloigné de ce qui reste de la civilisation, dans sa vieille caravane de tôle, au cœur d’un désert post-nucléaire. Son petit monde de « Silence ». Hélas pour lui, une altercation va le rappeler au « bon » souvenir d’une vieille connaissance et il va se retrouver traquer l’obligeant à faire face au présent, mais aussi à son passé…

 

Franck Ferric alterne l’action présente avec des incursions dans le passé d’Alej, de son enfance, à son étrange rencontre avec les blafards, en passant par les événements qui l’on conduit à disparaître dans le Silence. De même, il alterne habilement et non conventionnellement entre les chapitres traités du point de vue du personnage par un « Je » bien senti, avec des chapitres à la troisième personne lorsque Alej n’est pas présent. Ce passage de l’un à l’autre, loin d’être déroutant, nous permet d’une part d’être en immersion dans l’esprit d’Alej et d’autre part de connaître malgré tout ce qui se passe ailleurs et en particulier chez ses poursuivants.

Si le fils de l’histoire se résume à une trame plutôt linéaire malgré les flash-back, l’auteur y met sa maîtrise remarquable de l’écriture. Une grande fluidité, une touche d’argot du cru et surtout une magnifique capacité à brosser les ambiances, le décor, l’atmosphère. Le sable assèche la peau du lecteur, la chaleur l’accable et l’odeur de la rouille lui pique le nez quand ce n’est pas celle toxique des marais qui vous asphyxie. Le monde effondré tient encore on ne sait plus trop par quoi et, à la fin du récit on est presque surpris que le livre ne soit pas parti en poussière usée à l’image du monde. Une fin qui rehausse encore d’un ton le livre, par son interrogation et sa réflexion qui clôture cette quête du soi. Les deux derniers paragraphes sont d’un cynisme… !

Retrouver et explorer un peu plus en avant le peuple des blafards, effleurés dans la Loi du Désert (dont la lecture n’est nullement utile pour lire ce roman, je le répète… juste le lire pour le plaisir) a été pour moi la cerise sur le gâteau.

 

Quant aux illustrations, cette chantilly qui nappe le récit, elles sont tout bonnement en une belle adéquation avec le texte, renforçant le côté western post-apocalyptique de l’histoire. Ces illustrations noires et blanches accrochent les ombres pour renforcer la torpeur des lieux ou mettre en valeur une atmosphère lourde de menaces et d’attentes. Je les trouve étonnamment à la fois dépouillées et détaillées. Le second élément s’attache à donner du réalisme aux objets, vêtements et personnages, alors que le premier nous replace ces quelques repères matériels dans un monde vide, dénué de tout et plus encore d’espoir. Une combinaison impossible assez caractéristique des mondes post-apocalyptiques en général et de celui de Franck Ferric en particulier, que Pierre Le Pivain arrive parfaitement à saisir et à rendre. Les 4 illustrations couleur qui concluent cette œuvre nous apportent l’ocre de la rouille, le rouge de l’amour et se referment sur le Silence pour un dernier Retour.

 

Vous l’avez compris, une fois encore j’ai été séduit et emporté par les mots de Franck Ferric, toit comme j’ai encore été impressionné par les illustrations de Pierre Le Pivain qui a aussi talentueusement dessiné les 4 personnages qui ornent les couvertures des 4 Livres du Cycle de l’Éveil.

Deux artistes pour un livre « Retour à Silence » à retrouver aux Editions du Riez.

Tag(s) : #Chronique Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :