Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JOUR SOMBRE A VALLOIRE

Jour Sombre à Valloire est une découverte fortuite lors de ma dernière dédicace en date… A Valloire justement, station d’hivers comme d’été. Tout comme moi, Maxime Jonas n’est pas valloirin, mais y séjourne régulièrement depuis des années. Lui aussi a pris sa plume pour accabler cette belle ville de quelques malheurs. Il y développe donc une intrigue policière qui puise ses racines sept ans en arrière avant d’exploser dans le présent.

Léandre Téraz, skieur plus qu’émérite revient à Valloire pour fêter sa médaille olympique. Mais outre la tempête qui couve, la mort d’un de ses amis plonge le village dans l’émoi. Monté de la vallée, le capitaine Doyles, solitaire consciencieux et quelque peu désabusé mènent l’enquête et va réveiller de vieux secrets.

 

Je l’ai déjà dit sur mon blog, je ne suis pas spécialement un lecteur polar ; Jour Sombre à Valloire m’a donc attiré non pas par son genre, mais par sa localisation, celle d’une ville que je connais pas trop mal. Amusant de visualiser avec une belle précision les lieux décrits dans l’histoire, même s’il n’est pas nécessaire de connaître Valloire pour apprécier le roman… Car je l’ai apprécié.

L’écriture est agréable et maîtrisée. Elle est directe et simple se mettant à l’unisson d’un récit qui, lui, se complexifiera à l’approche de la résolution de l’affaire. Quelques personnages truculents parsèment le récit tels le duo de policiers municipaux ou l’ancien et le nouveau maire du pays.

Si l’atmosphère n’est pas pesante (nous ne sommes pas dans un polar noir), le mystère s’épaissit peu à peu et deviner le  (la ou les) coupable n’a rien d’aisé ; le suspense demeure jusqu’aux explications de fin.

 

Amateur du genre, « Jour Sombre à Valloire » est pour vous.

Vous pouvez le trouver à la Catepostalerie de Valloire mais aussi via le lien ci-dessous :

Tag(s) : #Chronique Littérature

Partager cet article

Repost 0